Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.



 
AccueilPortailRechercherS'enregistrerConnexion

 

 [Background] - Noralia

Aller en bas 
AuteurMessage
Noralia



Messages : 21
Date d'inscription : 27/02/2014

[Background] - Noralia Empty
MessageSujet: [Background] - Noralia   [Background] - Noralia Icon_minitimeDim 6 Avr - 21:43

- Dans un petit studio a Oriel -
Allongée dans son lit, Nilia, enceinte jusqu'au cou,  lisait tranquillement un livre pendant que son époux nettoyais sa collection d'armes a feu. Tout parraissait tranquille, jusqu'aux contractions de Nilia. Pris d'une certaine panique, l'homme de la maison alla chercher un médecin, qui aida a l'accouchement d'une petite fille.
Cette fille était aussi blanche qu'un mort, mais pourtant pleine de vie, le regard emprunt d'une douce folie que les larmes ne semblaient pas effacer. Voyant sa fille et son regard, L'homme refusa de reconnaitre son enfant, au grand regret de Nilia qui aimait déja sa fille plus que tout.

- Quelques années plus tard -
Noralia, agée maintenant de huit ans, s'amusait avec le violon de sa mère, apprenant en sa compagnie l'art de la musique. Son père, toujours froid et distant envers elle, lui demanda de le retrouver dans son bureau, ce que Noralia fit sans discuter.
Une fois dans ce grand bureau, Noralia s'assit sur le fauteuil devant le bureau de son père, en silence. Son père la toisait d'un air autain et prit tout son temps avant de commencer a parler d'une voix froide.
-Noralia, je souhaiterai tester tes capacités sur le terrain. Nous irons donc demain au point de rendez-vous de mon équipe. Des questions ?
-Euh oui. Où irons nous ? répondit Noralia d'une voix timide.
-A Morheim.
Noralia le regarda sans trop comprendre, puis se lève
- Bien père, j'imagine que vous n'avez pas plus besoin de moi pour aujourd'hui, je vais donc retourner a mes occupations.
Elle baissa la tête et s'inclina poliement devant son père, comme le ferait tout enfant du grand monde. Ce dernier la regarda partir avec un étrange air de dégout, que Noralia ne manqua pas de noter dans un petit coin de sa tête.
Apprenant la nouvelle, sa mère, inquiète, lui enseigna l'art du combat par la musique et en profita pour lui offrir son premier violon, ce qui fit apparaitre un rayon de soleil dans la journée de Noralia.
---
Le lendemain, Noralia se rendit devant la maison pour rejoindre son père qui l'attendait de pieds ferme. Nilia pleurait de la décision de son époux, mais n'avait rien fait pour l'en disuader. Ce fut donc en silence et la tête basse que Noralia suivit son père jusqu'au point de rdv. 
Là-bas, elle rencontra des amis de son père qui ne se gênaient pas pour critiquer le physique de notre jeune amie, mais elle encaissa le coup en serrant les poings et affichant un sourire radieux. 
Elle prit le temps de détailler où elle se trouvait et regardait la faille qui attendait sagement l'équipe d'un oeil peu rassuré. Son père l'aggripa soudainement par l'épaule, lui faisant mal, et entra dans la faille avec elle, suivit de son équipe.
Quand Nora ouvrit les yeux, elle se retrouvait dans une zone dévastée, sombre et curieusement triste. Elle apperçut a la lisière d'un village (Alsig pour ceux qui connaissent) trois enfants asmodiens en train de jouer. Constatant la similitude physique entre elle et ces enfants, elle ne put s'empecher de sourire sincèrement en les regardant. Mais son sourire s'effaça lorsque l'équipe se dirigea vers ces enfants, armes au poings. 
Elle assista a la torture d'un des enfants, bouillonnant interieurement contre le tortionnaire, se laissant envahir par les cris des enfants. Une voix rappelant étrangement celle de sa mère lorsqu'elle était énervée retenti dans la tête de Nora.
"Ne t'inquiète pas, je m'occupe d'eux."
Nora sombra dans une sorte d'inconscience, ne controlant plus ses geste ni ses actes. Lorsqu'elle revint a elle, le tortionnaire qui riait du mal commis sur l'enfant était a terre, se vidant de son sang et respirant faiblement, visiblement torturé a mort.
Son père, également a terre, la regardait comme si ce n'était qu'une folle a enfermer. Ce fut depuis ce jour que Nora commença a vivre un enfer.
----
De retour d'Asmodae, Nora, alarmée et ne comprenant toujours pas ce qu'il s'était passé, coura dans la chambre de ses parents afin d'y retrouver sa mère. Mais ce qu'elle y trouva fut pire qu'un enfermement a vie : sa mère était écroulée au beau milieu de la chambre dans une marre de sang. Son père l'envoya directement dans sa chambre et l'y enferma a double tour, la laissant seule avec cette vision de sa mère. 
Nora était perturbée, tourmentée, cherchant des réponses a ses questions sans les trouver. Elle ne sortait jamais de sa chambre, a tel point qu'on lui déposait a manger devant sa porte. Par moments, elle prenait son violon et tentait de jouer pour se calmer, mais a chaque fois, son père venait hurler qu'elle faisait trop de bruit. Ce fut au bout de quelques jours que la voix qui avait résonné dans sa tête a Asmodae se remanifesta.
"Ne craint rien, tu n'es pas seule"
-Qui est tu ? ...
"Je suis toi ? Personne ?"
-Maman ?
"Qui sait ..."
Au fil du temps, Nora s'était adapté a cette voix qui la rassurait et la faisait rire. Elle paniquait quand cette voix avait tellement d'emprise qu'elle en perdait conscience et que son corps agissait sans son avis. 
A force de se retrouver surprise dans des crises de larmes par son père qui ne faisait que la rabaisser, elle avait finit par se développer une apparence : le sourire. Quoi qu'on lui dise, quoi qu'il arrive, elle souriait et riait de tout, dans le seul but de cacher ce qu'elle resentait réellement.

- A Sanctum, 14 ans plus tard -
Noralia, installée dans un coin d'une rue, jouait du violon distraitement, pensant a sa vie passée. Dix ans plutôt, l'assassin de sa mère fut retrouvé et condamné et son père s'était remarié a une mégère que Nora haïssait plus que tout. Elle avait été rabaissé chaque jour de sa vie, considérée comme un poids, une moins que rien et folle qui plus est. Elle fulminait de jour en jour, se cachant sous son éternel sourire, et manigançait des plans de vengeance au beau milieu de la nuit. 
Ce fut une nuit, pendant qu'elle échaffaudait un plan pour se venger, que Nora fit son ascension. Elle ne se souvient que d'une grande douleur et d'avoir ouvert les yeux enroulée dans un cocon de plumes blanches. Elle n'en parla jamais a sa famille. 

- A Oriel, 1 an plus tard -
Comment ont-il osé ?! Me mettre a la porte et me renier ! Dans son petit studio composé que de quelques meubles, Nora ragait et tempêtait dans sa nouvelle prison. Les maudissant, haïssant d'avantage sa belle mère qui a gentillement pioché dans l'héritage de sa mère sans le lui rendre, elle pestait d'avantage contre son père. Cet homme avait tout fait pour qu'elle reste inutile a la société, lui fermant toutes les portes d'un éventuel travail. 

- Quelque part a Heiron, 4 ans plus tard -
Nora, plaquée contre un arbre, observait le campement où se trouvait son père, l'archer de son violon serré dans sa main. 
"Qu'est-ce que tu fais ?"
-Je me venge de cette vie.
"Pourquoi ?"
-Il m'a maudite.
"Dans ce cas, laisse moi faire"
Une fois de plus, Nora perdit conscience. Elle se reveilla blessée au bras, debout devant son père souffrant, le reste du campement terrassé. Elle déglutit devant son père, se demandant un instant quoi faire.
"Fait-le !"
Nora empoigna son archer et regarda son père droit dans les yeux, une lueur de folie pure allumée dans le fond du regard. Elle abattit de toute ses forces son archer sur son père, le plantant en plein coeur. Elle récupera son archer sans montrer la moindre émotion et partit sans plus de cérémonie vers son autre victime. Elle se rendit a Sanctum, dans l'appartement de sa belle mère, comme un fantôme. Elle n'eut pas le moindre mal a la mettre a terre, et ce fut là qu'elle s'adonna pour la première fois a l'art de la torture, guidée par la voix. Elle faisait hurler sa victime et jubilait. Elle n'arreta que lorsque sa victime ne bougait plus et respirait faiblement. Arrivée a ce stade, Nora se détourna et se laissa aller. Elle rit. Elle riait d'un rire a faire trembler un mort, un rire emplit de folie pure, d'une démence sans nom. Puis, une fois son rire calmé, elle mit le feu a l'appartement, et y laissa sa belle mère et son violon, rentrant dans son studio après avoir assisté aux déluge de flammes dévastant l'appartement dans lequel elle avait été contrainte de grandir.


Voila pour mon BG (j'ai galéré quand meme U_u) J'espère que ça plait
Pour comprendre son changement d'apparence et de mentalité, je vous renvoie a mon topic "Nora perd la mémoire" 
a peluche IG ^^
Revenir en haut Aller en bas
 
[Background] - Noralia
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Elyséens-
Sauter vers: