Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.



 
AccueilPortailRechercherS'enregistrerConnexion

 

 [nouvelle] Machines je vous aime

Aller en bas 
AuteurMessage
Yotenka
Admin
Yotenka

Messages : 390
Date d'inscription : 23/09/2012

[nouvelle] Machines je vous aime Empty
MessageSujet: [nouvelle] Machines je vous aime   [nouvelle] Machines je vous aime Icon_minitimeDim 30 Sep - 1:41

Une petite nouvelle d'une douzaine de pages que je suis en train de retravailler. Je posterais au fur à mesure que j'avancerais. (Et peut-être finalement sur le fofo officiel.)






De la chair à l’acier


Machines je vous aime.



Etendue sur le ventre, le visage sur le sol, je ne voyais qu’un horizon d’épines de pin. Mon ventre était ouvert, laissant béer mes entrailles, ma peau était brûlée, je ne parvenais plus à bouger aucun de mes membres. Dans mon dos, il s’approchait, lentement, un fusil braqué sur moi, prêt à l’utiliser.

Je vis passer, sous mon nez, une fourmi qui s’échinait à traîner une graine trois fois plus grosse qu’elle, indifférente au chaos qui régnait alentour. Je ne pus m’empêcher de sourire. Pour la première fois depuis bien longtemps, je me sentais heureuse, libre, emplie d’un immense soulagement. J’étais vivante. C’était étrange, comme sentiment, alors que je me trouvais au seuil de la mort.

Je fermai les yeux. On dit, que, quand on va mourir, on voit sa vie défiler devant soit. Ce n’est pas vrai. Mon passé m’apparaissait comme un long rêve perdu dans un brouillard indistinct. Seul comptait ce dernier jour et les quelques semaines qui m’y avaient amenés.






****************

Deux mois plus tôt.



« Le corps humain est une chose fantastique, n’est-ce pas ? »
L’instructeur chef me fixa dans les yeux et je baissai la tête.
« Oui. »
« Mais ce n’est rien comparé au cerveau. C’est notre cerveau qui nous fait ce que nous sommes. Vous n’êtes pas d’accord ? »
« Je suis d’accord avec vous, instructeur. »
« Evidement. Je suis votre supérieur. » Il eut un sourire narquois, ouvrit un dossier posé sur son bureau. « Sayãd, troisième degré », énonça-t-il, « pressentie pour une élévation au quatrième degré. »
« C’est un honneur. »
« Vraiment ? Savez-vous ce que cela signifie ? »
« Oui. En tant qu’agent de niveau quatre, je serais amenée à faire des missions à l’extérieur. Je suis prête. »
« L’extérieur », cracha-t-il. « Que savez-vous de l’extérieur pour en parler ainsi ? »
« J’ai été formée à la meilleur école. Cela me suffit. »

Il écarta ma réplique du revers de la main. « Vous n’avez aucune idée de ce que peut être la vie hors de la citée. Les perversions, les tentations, les vices qui y ont courts… Rien ne saurait vous préparer à les affronter. »
« Si vous le dites, instructeur. »
« De nouvelles capacités vous seront incrémentées. »
J’hésitai à répondre. Le sujet était délicat, certain s’y prêtaient de leur plein grès, mais pour d’autres, il s’agissait d’une atteinte à l’intégrité de l’être humain. Je repensais aux paroles de mon maître et m’humectais les lèvres.
« Vivre à Ertenc est un honneur », fis-je. « Aucune considération personnelle ne doit entraver le maintien de sa sécurité. »
« Dans votre cas, il s’agit d’une incrémentation physique complète. »
J’écarquillai les yeux. Je me serai attendue aux 20%, tout au plus, qui étaient la norme pour le quatrième degré.
« J’y consens. »
« Je lis pourtant ici que vous vous êtes limitées aux 2% requis à votre échelon. La plupart des agents profitent des avantages de leur condition pour monter à 10 ou 15%. »
« Mais ce ne sont que des incrémentations de seconde qualité. Je n’en ai jamais eut besoin pour remplir mes missions. Mes notes ont toujours été satisfaisantes. »
« Satisfaisante, oui, mais pas plus. C'est trop peu pour votre élévation. »
« Pourquoi, alors, instructeur ? »
« Vos performances n’ont pas été le seul critère de sélection. »
« Je ne comprend pas. »
« Vous êtes un agent encore vierge d’incrémentation neuronale. Celles-ci sont toujours délicates à modifier une fois implantées. »
Malgré moi, en comprenant ce qu’il voulait dire, je frissonnai. « Mais elles ne sont pas requises avant le sixième degré. »
« Dans votre cas, elles le sont. »
« Pourquoi, instructeur ? »
« Le Centre à besoin d’un agent pour certaines missions spécifiques. Vous avez été choisie. »
« Quel genre d’incrémentation ? »
« De nouveaux modèles récemment mis au point. Vous disposerez des fonctionnalités standards, une liaison hautement sécurisée avec le Centre et une interface de communication améliorée. »

Je déglutis.
« Sécurité supérieur ? »
« Oui. »
Je pouvais refuser. C’était même une folie que d’accepter. Je ne pouvais pas permettre au Centre d’avoir l’œil sur moi de façon aussi permanente. J’allai perdre toute intimité et toute marge de manœuvre. Mais c’était une chance unique, exceptionnelle, comme il ne m’en sera probablement jamais proposé d’autre.
« De quel genre seront les incrémentations physique ? »
« J’ignore le détail des spécifications. Je sais juste que vous disposerez des derniers modèles de système de combat. »

Non. Je ne pouvais pas refuser une offre pareille.

« Je n’y vois aucune objection », fis-je.




Je revins progressivement à la conscience, avec l’impression de sortir d’un long rêve. Je cherchais aussitôt mon corps, le trouvai, en fut soulagée. J’étais étendue sur une plaque de métal froid, dans une petite chambre aux murs gris. Tout semblait normal.

Je m’asseyais, saisissant le rebord de la couchette, et relâchais ma pression trop tardivement, après que la marque de mes doigts se fut incrustée dans le métal. Une larme coula sur ma joue, me prenant par surprise. Ainsi, je pouvais encore pleurer. Je levais mes mains devant mes yeux et contemplait les morceaux d’acier qui les constituaient. De l’acier. Tout mon corps, désormais, n’était plus qu’un pantin hyper-sophistiqué d’acier articulé.


à suivre
Revenir en haut Aller en bas
https://notrealliance.lebonforum.com
 
[nouvelle] Machines je vous aime
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» 20121129-21h06 - Faut Que Ça Brasse (extrait)
» [08032012] Les Super Junior dévoilent leur plan pour 2012

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Rêve des mondes :: Expression libre (hrp)-
Sauter vers: